Poker fréquentation
Poker fréquentation
Pas un World Poker Tour mais presque Le premier tournoi de poker organisé par le casino de Saint-Denis a été une véritable réussite. Il a réuni 39 joueurs dont une femme pour un premier prix d...

Poker fréquentation

Pas un World Poker Tour mais presque

Le premier tournoi de poker organisé par le casino de Saint-Denis a été une véritable réussite. Il a réuni 39 joueurs dont une femme pour un premier prix d’un montant de 15 000 euros Le premier tournoi de poker holdem no limit s’est déroulé au sein du casino de Saint-Denis. Il faut cependant reconnaître que le tout premier tournoi de poker a été organisé il y a quelques mois à Sainte-Marie Duparc au profit d’une association caritative.

Au total, les organisateurs attendaient 45 joueurs. Ils furent 39 à se retrouver autour de quatre tables, dont une femme, Chantal Bessol, qualifiée la veille lors du dernier tournoi satellite. La grande majorité des joueurs avait gagné sont ticket d’entré par le biais de tournois satellites organisés par le casino depuis le mois de juillet. Chaque vainqueur du satellite était automatiquement qualifié pour le tournoi final et n’avait pas à dépenser les 1 300 euros d’inscription. La quarantaine de joueurs allait en débattre pour un prize pool d’un peu plus de 50 000 euros et plus de 15 000 pour le vainqueur. Les joueurs se sont retrouvés dans une salle particulière en début d’après-midi.

Chaque manche durait une demi-heure avant l’augmentation des blinds. Toutes les trois manches, les joueurs avaient le droit à une petite demi-heure de décompression. Il faudra attendre plus d’une heure avant de voir le premier joueur se faire sortir. C’est à partir du début du second round d’une heure et demie avec l’augmentation des blinds et des sur blinds, que les tables vont très rapidement se dépeupler. Les limitations sont si rapides qu’à la fin du second round, il ne reste qu’une petite quinzaine de joueurs, dont Chantal Bessol. Lors du premier round, la seule joueuse du tournoi, avait eu une passe relativement difficile avec un cheap descendu à 400 jetons.
Peu nombreux auraient parié sur sa survie et pourtant… Chantal Bessol a su attendre et jouer très peu de mains. Mais des mains qui ont systématiquement doublé ses mises. À tel point qu’à la fin du second round, elle fait partie des cinq premiers cheap leaders.

Détails de l'article


Catégorie

Plus d'actualité sur Poker fréquentation